sign on form

Stay up to date

Sign up now for all our news
in one monthly digest

Victoire historique : la Société Générale se retire d’Ilisu !

Main
Banks
Dodgy deals
By Les Amis de la Terre | Paris, Jul 9 2009

La Société Générale a annoncé officiellement son retrait du projet controversé de barrage d’Ilisu en Turquie. Les Amis de la Terre se félicitent de ce retrait demandé depuis 2007 : la Turquie violait systématiquement ses obligations dans le projet en laissant entiers les problèmes environnementaux, sociaux, culturels et politiques qu’il posait. La Société Générale doit désormais en tirer les conséquences et adopter dans les plus brefs délais des politiques sectorielles exigeantes si elle veut éviter ce genre de claque pour sa réputation à l’avenir.

C’est officiel ! La Société Générale vient d’annoncer le retrait de son soutien au financement export du projet de barrage d’Ilisu (1) . « C’est une victoire historique pour les ONG, dont les Amis de la Terre, et la campagne internationale « Stop Ilisu » qui s’opposent à ce projet depuis des années et n’ont eu de cesse de démontrer que la Turquie violait les obligations liées à ce projet et que les problèmes environnementaux, sociaux, culturels et géopolitiques restaient non résolus » déclare Yann Louvel, chargé de campagne Finance privée aux Amis de la Terre.

La décision de la Société Générale intervient dans la foulée de celle des gouvernements allemand, autrichien et suisse qui viennent de retirer leur garantie contre les risques à l’exportation pour ce projet. Ils ont définitivement reconnu, après six mois de tergiversations, que la Turquie ne respecterait pas les standards environnementaux et sociaux de la Banque Mondiale, particulièrement concernant le déplacement de plus de 55 000 personnes en majorité kurdes et la protection du patrimoine culturel de la ville de Hasankeyf. « La protection des personnes, des biens culturels et de l’environnement obtient la priorité face aux intérêts économiques à court terme : c’est une évolution importante », se réjouit Sébastien Godinot, coordinateur des campagnes aux Amis de la Terre.

Ces décisions devraient permettre d’empêcher, au moins à court terme, le financement du barrage controversé. En outre, cette décision empêchera la Turquie d’accéder à de l’argent public européen destiné à la construction d’autres barrages. « Ce retrait met en évidence la nécessité pour la Société Générale de se doter dans les plus brefs délais de politiques sectorielles de réduction des risques afin de ne plus être impliquée à l’avenir dans de tels projets. Le besoin est énorme puisqu’on retrouve par exemple la Société Générale dans 12 des 14 projets controversés mis en exergue sur le site Internet www.secretsbancaires.fr lancé le 25 juin dernier. La crédibilité de la banque, déjà ridiculisée dans l’affaire Kerviel et rattrapée par le scandale des subprimes, pâtit encore de son soutien à de nombreux projets et entreprises irresponsables » conclut Yann Louvel.

(1) Voir le communiqué de presse de la Société Générale « Bank Austria, DekaBank et Société Générale retirent leur soutien au financement export du projet Ilisu » accessible en ligne en cliquant ici.


Société Générale
Société Générale ("SocGen") is one of the oldest banks in France, dating back to 1864. The original name was Société…
check dodgy deals on record
Login

Good login. Redirecting to
'My Banktrack'.
Wrong login. Click here to request your password.
An email has been sent with your login!
Request password
This email is unknown.
<< Back
Search
Please provide one or more search terms

Join our mailinglist

Get all our latest news releases delivered straight to your inbox - or get our News Digest once a month

banktrack tweets
"The Unesco report has termed the #Rampal EIA as incomplete and questionable." #SaveSundarbans https://t.co/USGV4yNsVP
Sep 25, 2016
contact
route
Vismarkt 15
6511 VJ Nijmegen
Netherlands


contact@banktrack.org
Contact us